DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une information qui risque de relancer la terreur en Grande Bretagne

Vous lisez:

Une information qui risque de relancer la terreur en Grande Bretagne

Taille du texte Aa Aa

Seize bombes ont été retrouvées dans une voiture à cinquante km au nord de Londres selon certains médias.

Autre avancée dans l’enquête sur les attentats manqués du 21 juillet à Londres, trois femmes ont été arrêtées dans le sud de la capitale britannique. Elles auraient hébergé les terroristes kamikazes. Pas de commentaire de la part de Scotland Yard, mais l’annonce de l’arrestation hier de quatre suspects. L’un d’entre eux, Yassin Hassan Omar, aurait tenté de faire exploser une bombe à proximité de la station de métro de Warren Street, le 21 juillet dernier. Agé de 24 ans et d’origine somalienne, Yassin Hassan Omar a été interpellé à Birmingham, dans le centre de l’Angleterre. Mais les trois autres poseurs de bombes présumés courent toujours. Des trois suspects en cavale, un seul a été identifié. Pour obtenir plus d’informations sur les deux anonymes qui ont participé aux attentats manqués, Peter Clark a montré la photo de cet homme, qui n’a pas encore été identifié, mais qui pourrait avoir tenté de faire sauter la station de métro de Sheperd’s Bush. La section antiterroriste poursuit, elle, les fouilles de plusieurs maisons.