DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irlande du Nord : les réactions pleuvent après l'annonce de l'IRA

Vous lisez:

Irlande du Nord : les réactions pleuvent après l'annonce de l'IRA

Taille du texte Aa Aa

Hier, l’armée républicaine irlandaise a décidé de mettre un terme à 35 ans de lutte armée. Une décision prudemment saluée par le Premier ministre britannique. Pour Tony Blair “c’est peut-être le jour où, finallement, après les faux espoirs, la paix remplace la guerre et la politique remplace la terreur”. Même réaction du Premier ministre irlandais, Berhtie Ahern est soucieux de renouer le dialogue entre loyalistes protestants et unionistes catholiques : “Je salue l’engagement pris par l’IRA de mettre fin à sa lutte armée, de poursuivre le processus de désarmement et d’utiliser des moyens exclusivement pacifiques”.

Pour le leader du Sinn Féin, branche politique de l’IRA, la déclaration faite par le groupe est sans ambigüité : “Lorsque le document spécifie qu’il engage ses volontaires à agir de façon pacifique et démocratique. Il leur interdit d’agir par un quelqu’autre moyen”. Gery Adams s’interroge : “Quelle partie de l’expression “quelqu’autre moyen”, les leaders ne comprennent-ils pas ? “ La réponse est claire, toute aussi claire que celle du principal opposant du Sinn Féin, le leader protestant radical d’Irlande du Nord. Pour Ian Paisley “C’est un geste vain. Nous ne voulons pas de mots, dit-il, mais des actions et il n’y pas d’actions.” Au sein de la population irlandaise, les réactions sont mitigées : “Nous avons tout entendu auparavant”, explique le client d’un pub. “Ils sont sceptiques parce qu’au cours de l’histoire, l’IRA a fait pas mal de promesses qu’elle n’a pas tenu.” Une Irlandaise estime que l’Ira “a déjà dit qu’elle arrêterait mais la violence est toujours revenue d’une manière ou d’une autre”.