DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'appel désespéré de Ljiljana Karadzic

Vous lisez:

L'appel désespéré de Ljiljana Karadzic

Taille du texte Aa Aa

De son domicile de Pale, près de Sarajevo, Ljiljana Zelen Karadizc a demandé à son époux, Radovan Karadzic, de se rendre au Tribunal pénal international. Le Tribunal qui l’a inculpé il y a dix ans pour génocide, crimes de guerre et crime contre l’humanité.

“C’est douloureux et difficile mais de tout mon coeur et de toute mon âme je te demande de te rendre au TPI”, a-t-elle lancé au cours d’une interview télévisée. Elle a également avoué, à demi-mots, avoir subi des pressions : “Notre vie et notre existence sont menacées, nous vivons dans une atmosphère permanente d’inquiétude et de souffrance” a-t-elle déclaré. L’OTAN traque l’ancien chef politique des Serbes de Bosnie depuis son inculpation pour les crimes commis durant la guerre, entre 1992 et 1995. L’organisation a plusieurs fois perquisitionné le domicile de Radovan Karadzic et interrogé son fils, Aleksander, sans succès.