DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'interview de Bassaïev fait du bruit

Vous lisez:

L'interview de Bassaïev fait du bruit

Taille du texte Aa Aa

Le chef de guerre tchétchène Chamil Bassaïev a accordé à un journaliste russe un entretien exclusif, diffusé sur une chaîne de télévision américaine. Moscou indigné à tenter en vain d’en empêcher sa diffusion. Les termes sont sans équivoque. Bassaïev se qualifie lui-même de terroriste, de sale type et de bandit mais au même titre que Vladimir Poutine et les dirigeants russes. Il revendique la responsabilité de la tragique prise d’otages de Beslan de septembre 2004 qui s‘était soldée par la mort d’au moins 330 otages, dont une moitié d’enfants. Il refuse cependant d’endosser la responsabilité des morts, qu’il impute directement aux forces russes.

Pour lui, la mort de ces enfants ne doit pas faire oublier que l’armée russe a tué des milliers et des milliers d’enfants en Tchétchénie. Et lorsque le journaliste lui demande si des actions similaires à Beslan pouvait se reproduire, Bassaïev répond par l’affirmative sans hésitation, ajoutant que tant que le génocide du peuple tchétchène se poursuit, tout peut arriver…