DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Grande Bretagne redoute de nouveaux attentats et le seul suspect arrêté ne parle pas

Vous lisez:

La Grande Bretagne redoute de nouveaux attentats et le seul suspect arrêté ne parle pas

Taille du texte Aa Aa

6000 policiers sont déployés dans le métro de Londres, pour rassurer les passagers et pendant ce temps-là, l’interrogatoire de Yacine Hassan Omar, arrêté mercredi, avance très lentement. Le somalien, auteur présumé des attentats du 21 juillet, se plaint de douleurs dues au pistolet à décharge électriques utilisé lors de son arrestation. La police s’intéresse aussi à Haroon Aswat, Britannique d’origine pakistanaise arrêté en Zambie ; ce membre d’al Qaìda serait le cerveau des attentats.

9 hommes ont encore été arrêtés au sud de Londres, 20 personnes au total sont interrogées dans cette enquête. Mais tous les efforts se portent actuellement sur un homme, photographié dans le métro prêt à commettre un attentat, puis à nouveau filmé dans le bus, ce même 21 juillet. Le suspect dont l’identité n’est pas révélée a échappé ce jour là aux policiers, il est entré par la fenêtre dans une maison, l’a traversée, avant de ressortir sous les yeux sidérés de sa propriétaire .Le suspect s’est débarrassé de son tee-shirt dans la maison, la police espère que cet indice permettra à des témoins de fournir des informations sur le terroriste présumé.