DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Zapatero : "éviter les parallèles entre le cas de l'IRA et celui d'ETA"

Vous lisez:

Zapatero : "éviter les parallèles entre le cas de l'IRA et celui d'ETA"

Taille du texte Aa Aa

L’annonce de l’IRA a une résonnance particulière en Espagne, où les indépendantistes basques mènent leur campagne terroriste depuis 1968.

Le premier ministre José Luis Rodriguez Zapatero s’est félicité de la décision de l’Armée républicaine irlandaise. Il a toutefois évité tout parallèle entre les cas espagnols et britanniques. Son ministre de l’intérieur a affiché la même prudence :“Ce ne sont pas des situations comparables, chaque pays a ses propres problèmes, sa logique et son parcours” a déclaré M.Alonso devant le parlement. D’autres au contraire n’ont pas hésité à faire le lien comme le porte-parole a Congrès du parti nationaliste basque, modéré. “Ceci est une nouvelle magnifique. Les terroristes d’ETA devraient en prendre bonne note, dans la mesure où cette décision démontre qu’il est possible de substituer cette lutte qu’ils qualifient d’armée par une implication forte dans la vie politique”. De son côté, Batasuna considéré comme le bras politique d’ETA a salué comme très positive la décision de l’IRA. Le porte parole de la formation basque interdite a cependant insisté sur le fait que cette annonce des séparatistes irlandais fait suite à un processus politique qui n’a pas eu lieu en Espagne, où le gouvernement réclame la démilitarisation comme préalable à tout dialogue.