DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Soudan : émeutes après la mort du vice-président John Garang

Vous lisez:

Soudan : émeutes après la mort du vice-président John Garang

Taille du texte Aa Aa

De nombreuses émeutes anti-arabes ont éclaté à Kharthoum, la capitale du Soudan, après l’annonce de la mort du vice-président et ex-chef rebelle chrétien John Garang. On dénombre déjà au moins vingt morts.

Les partisans du chef sudiste ne semblent pas admettre la thèse de l’accident d’hélicoptère qui lui a coûté la vie samedi soir entre l’Ouganda et le Soudan. Dès l’annonce ce lundi matin de son décès, ils s’en sont pris violemment aux forces de l’ordre et à certains commerces. Il est trop tôt pour dire si le crash de l’appareil ougandais était réellement accidentel. Une chose est sûre, John Garang s‘était fait de nombreux ennemis en plus de vingt ans de guerre civile. D’autres émeutes ont éclaté, en particulier à Juba, la principale ville du sud. En revanche à Rumbek, capitale de l’ex-rébellion, la situation était calme. Sa mort intervient quelques mois seulement après la réconciliation historique scellée entre le gouvernement central et les rebelles du sud du plus grand pays d’Afrique et du monde arabe. Chrétien et laïc, il venait d‘être adoubé par le président Omar al-Béchir, un général arrivé au pouvoir en 1989 suite à un coup d‘état appuyé par les islamistes. Si cette guerre qui a fait 1,5 million de morts entre le nord, arabo-musulman, et le sud, chrétien et animiste, semblait s’achever, le Darfour dans l’ouest du pays, est toujours en proie à un sanglant conflit. Le président Bechir a pour sa part affirmé que la mort de John Garang renforçait sa détermination à poursuivre le processus de paix avec les ex-rebelles sudistes.