DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentats manqués de Londres : deux nouvelles arrestations

Vous lisez:

Attentats manqués de Londres : deux nouvelles arrestations

Taille du texte Aa Aa

Deux individus ont été interpellés après trois perquisitions dans les quartiers de Stockwell et Clapham. C’est dans ces quartiers du sud de la capitale britannique qu’un Brésilien a été tué par erreur le 22 juillet dernier. On ignore pour l’heure l’identité des deux personnes soupçonnées d’avoir commandité, préparé ou encouragé des actes terroristes.

Londres attend également l’extradition sous 90 jours, grâce au mandat d’arrêt européen, d’un autre suspect interpellé en Italie. Hamdi Issac, arrêté vendredi chez l’un de ses frères, à Rome, a reconnu son implication dans les attentats manqués de Londres. Une juge italienne a mis Issac en examen pour “association ayant pour finalité le terrorisme international” et détention de faux papiers. Selon son avocate, Issac n‘était pas conscient de la portée de ses actes. “Il pensait que les explosifs n‘étaient pas dangereux, explique Antonietta Sonessa. En tout cas il ne savait pas ce qu’ils contenaient. On lui a dit que cela ne blesserait personne”. La fuite d’Issac laisse perplexes les autorités de Grande-Bretagne, d’Italie, mais aussi de France, par où le suspect a inévitablement transité. La presse britannique prédit un débat sur les accords de Schengen qui permettent la libre circulation des personnes entre 13 pays européens. Des accords que Londres n’a pas signés.