DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Discovery : mission à haut risque pour la Nasa

Vous lisez:

Discovery : mission à haut risque pour la Nasa

Taille du texte Aa Aa

Dans un domaine où tout est méticuleusement planifié, la Nasa est, pour la première fois, contrainte d’improviser. Deux protubérances anormales – deux morceaux de joints isolants – ont été détectées sur le ventre de la navette Discovery, actuellement en orbite avec la Station spatiale internationale. C’est l’astronaute américain Steve Robinson qui sera chargé demain, de sortir dans l’espace pour régler le problème. “Comme toutes les réparations, celle-ci est globalement très simple, mais tout doit être fait avec beaucoup de précautions car nous savons tous combien la navette est fragile et la masse d’un astronaute est assez importante. Il faut donc être très très prudent mais la tâche devrait être extrêmement simple”, a expliqué Steve Robinson. L’impact de ces protubérances lors de la rentrée de la navette dans l’atmosphère pourrait être nul, mais la Nasa ne veut rien négliger. La réparation ne devrait pas dépasser 90 minutes. Suspendu à un bras robotisé, l’astronaute essaiera d’enlever les morceaux d’isolants à la main puis, si nécessaire, à l’aide de ciseaux. Le risque réside avant tout dans la nature improvisée de cette mission.