DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La mort de Garang plonge à nouveau le Soudan dans la confusion

Vous lisez:

La mort de Garang plonge à nouveau le Soudan dans la confusion

Taille du texte Aa Aa

John Garang, longtemps considéré comme un guerrier impitoyable était devenu un homme politique reconnu dans ses nouvelles fonctions. Mais le crash de son hélicoptère le week-end dernier a remis en cause l‘équilibre du Soudan, en proie à une guerre civile depuis l’indépendance du pays en 1956. Outre le Darfour, victime de pillages incessants, sont en opposition le nord où les musulmans ont voulu imposer la Charia islamique et le sud, chrétien et animiste, très pauvre, qui s’est rebellé. Sous la pression internationale, un accord de paix a été signé par les deux parties en janvier dernier à Nairobi au Kenya. Le Nord et le Sud se réconciliaient sous les yeux des grandes nations mettant fin à la plus ancienne des guerres civiles de la planète.

Omar-al-Béchir, le président musulman mis au pouvoir après un coup d’Etat des islamistes en 1989, nomme en juillet le chrétien et laïc John Garang comme vice-président dans un contexte de paix fragile, mais retrouvée. L’ex-chef rebelle n’aura donc participé au gouvernement central de Kharthoum que quelques semaines et aujourd’hui la violence a repris le dessus dans ce pays de 30 millions d’habitants, le plus étendu du continent africain.