DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Russie veut empêcher un autre drame du Koursk

Vous lisez:

La Russie veut empêcher un autre drame du Koursk

Taille du texte Aa Aa

Moscou serait peut-être sur le point d‘éviter un deuxième drame du Koursk à plus petite échelle. 5 ans presque jour pour jour après le naufrage du sous-marin, un bathyscaphe, un mini engin de plongée, est resté coincé depuis hier au fond d’une baie en extrême-orient russe. L’engin militaire transporte 7 marins. Ils auraient de l’oxygène jusqu‘à lundi midi. Les déclarations concernant les réserves d’air n’ont cessé de changer. Les 7 marins effectuaient des manœuvres dans une baie située au sud de la ville de Petropavlosk-Kamtchatskii. L’hélice du mini sous-marin s’est alors prise dans un filet de pêche.

Des sauveteurs russes auraient réussi ce soir à accrocher un câble à l’engin qui devrait être remorqué vers la surface, d’après le commandant en chef de la Flotte du Pacifique russe. Avant cette nouvelle, le porte-parole de la marine a déclaré qu’il y avait eu des contacts avec les 7 marins, “qu’il n’ y avait aucune panique à bord de l’engin et qu’ils recevaient régulièrement des informations utiles pour les opérations de secours.” Face à l’urgence, les forces navales ont fait appel à l’aide internationale pour venir en aide au sous-marin qui mesure 13 mètres de long. Une position qui tranche avec celle des autorités russes à l‘époque du drame du Koursk en août 2000. Moscou s‘était vu reprocher d’avoir traîner avant de réclamer l’aide étrangère. Cette fois, le Japon, Londres et Washington ont annoncé l’envoi d‘équipements de secours.