DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : le scandale des droits d'auteur de la "Révolution orange"

Vous lisez:

Ukraine : le scandale des droits d'auteur de la "Révolution orange"

Taille du texte Aa Aa

Scandale en Ukraine, la “Révolution orange” a été privatisée. On apprend qu’Andriy Iouchtchenko, le fils de Viktor Iouchtchenko porté au pouvoir par un grand mouvement populaire en novembre dernier, est le possesseur exclusif de tous les droits d’auteur de tout le merchandising de la “Révolution orange”. Depuis les révélations d’un journal ukrainien, l’affaire fait scandale en Ukraine. 81 millions d’euros, c’est la somme que lui auraient rapportée les droits sur les tee-shirts, drapeaux et autres vaisselles frappés du logo “Tak Iouchtchenko” – “oui Iouchtchenko”. “C’est clair que l’on était au courant, explique une vendeuse de produits estampillés “Tak, Iouchtcheno”. C’est pour pouvoir acheter sa BMW.”

Référence à la voiture haut de gamme qu’Andriy Iouchtchenko s’est offerte. Autre détail mis à jour par la presse, le téléphone en platine à 4 000 euros que s’est payé le fils du président. “Les gens qui ont participé à la ‘Révolution orange’ se sentent insultés, analyse le politologue Mikhail Pogrebinsky. Nous sommes restés dans le froid, nous avons créé cette révolution, et maintenant un seul a le droit de tirer profit de tous nos idéaux”. Côté Iouchtchenko, on explique en toute bonne foi que si les marques liées à la “Révolution orange” ont été déposées, c’est pour que les symboles concernés et la couleur orange ne soient pas détournés politiquement. Cette belle et désormais célèbre couleur orange de la révolution ukrainienne semble aujourd’hui bien ternie.