DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Américains et les Britanniques à la rescousse du bathyscaphe russe

Vous lisez:

Les Américains et les Britanniques à la rescousse du bathyscaphe russe

Taille du texte Aa Aa

Trois avions de transport sont en effet arrivés à Petropaslovsk Kamchatski pour livrer des robots sous-marins télécommandés… Avec l’espoir que ceux-ci pourront dégager le submersible russe des fonds marins et le remonter à la surface. Sept marins sont bloqués par 190 mètres de profondeur depuis jeudi. Ian Riches, chef de l‘équipe britannique:“Je crois que maintenant tout est dans les mains de Dieu. Je voudrais pouvoir dire que nous pouvons vraiment y arriver. Ce qui m’inquiète, ce sont les faibles réserves d’air dont disposent les marins à bord du bathyscaphe.” Il faudra cependant plusieurs heures, par la route, avant que les engins américain et britannique n’arrivent dans la zone où a lieu le sauvetage.

Le bathyscaphe est empêtré depuis jeudi dans les câbles d’une antenne de surveillance sous-marine. Les militaires russes ont fait descendre des caméras spéciales pour tenter d’y voir plus clair. Selon les autorités, les réserves d’oxygène de l‘équipage peuvent le maintenir en vie jusqu‘à dimanche mais les températures très basses sont une autre source d’inquiétude. Hier un officiel russe a déclaré être en contact permanent avec les sept hommes présents dans le sous-marin… Selon lui, pas de panique à bord. Plusieurs méthodes sont envisagées pour sauver le bathyscaphe : soit remonter à la surface le submersible ainsi que les câbles, l’antenne et son ancre qui pèse soixante tonnes, une solution déjà tentée, en vain. Soit couper les câbles et libérer le bathyscaphe, c’est ce que doivent tenter les robots arrivés en renfort. Les familles attendent, elles, le retour des marins dans l’angoisse.