DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Polémique au Royaume-Uni après les nouvelles mesures de Blair contre le terrorisme

Vous lisez:

Polémique au Royaume-Uni après les nouvelles mesures de Blair contre le terrorisme

Taille du texte Aa Aa

Accueil prudent ou inquiétude, les mesures plus strictes annoncées par Tony Blair pour lutter contre le terrorisme ne laissent pas indifférent au Royaume-Uni après les attentats meurtriers de Londres le mois dernier. “Venir en Grande-Bretagne n’est pas un droit et demeurer ici implique un devoir”, affirme Tony Blair. “Ce devoir est de partager et de soutenir les valeurs de notre mode de vie. Les premiers arrêtés d’expulsion interviendront sous peu. Que nul n’ait le moindre doute, les règles du jeu sont en train de changer”.

Des mesures dénoncées par Cheikh Omar Bakri, l’iman radical d’origine syrienne connu pour ses prêches anti-occidentaux :“Ce sont les mêmes systèmes et les mêmes méthodes utilisées par Khadafi en Lybie, par Moubarak en Egypte ou par Saddam Hussein. Ils font croire à la jeunesse musulmane qu’il n’y a que des dictateurs”. Du côté des associations de défense des droits de l’Homme, l’accueil reste prudent à l’image de la réaction de Shami Chakrabarti, la présidente de l’association Liberty :“Toutes les lois et tous les discours du monde n’y feront rien. Ce dont nous avons besoin, c’est d’un travail sur l’intelligence basé sur une collaboration active avec les communautés qui se sentent mises à l‘écart”. En attendant, l’enquête sur les attentats ratés du 21 juillet se poursuit. Trois nouvelles personnes ont été inculpées hier à Londres pour avoir dissimulé des informations à la police.