DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Soixante ans après l'apocalypse nucléaire, Hiroshima se souvient

Vous lisez:

Soixante ans après l'apocalypse nucléaire, Hiroshima se souvient

Taille du texte Aa Aa

Soixante ans jour pour jour après avoir connu l’apocalypse et l’horreur du bombardement atomique, Hiroshima se souvient. A 8h15, heure locale, heure du bombardement, les cloches ont longuement retenti pour une minute de silence chargée d‘émotion. Les fleurs et les prières ont accompagné dès l’aube les habitants de la cité nippone venus nombreux se recueillir devant le cénotaphe du souvenir pour honorer les 140000 victimes de la première bombe A de l’histoire. Présent à la cérémonie, le premier ministre japonais Junichiro Koizumi a réaffirmé la volonté du Japon de rester “un pays pacifiste et non-nucléaire”.“nous sommes la seule nation dans l’histoire humaine qui a souffert de la bombe atomique. Nous avons la détermination solide de ne pas répéter les tragédies d’Hiroshima et de Nagasaki”.

Dans le Parc du Mémorial de la paix, où s‘élèvent encore les rares vestiges de l’explosion de la bombe, des survivants de l’enfer aux adolescents d’aujourd’hui, tous sont venus délivrer le même message aux générations futures : celui de ne jamais oublier les conséquences de la bombe mais aussi celles de la guerre. Ce 6 août 1945 au matin, le bombardier B29 américain Enola Gay larguait sa bombe A sur Hiroshima alors cité de garnison et port militaire tuant près de la moitié de la population de la ville soit immédiatement après l’explosion soit dans les mois qui ont suivi. 3 jours plus tard, Nagasaki et 74000 de ses habitants subissaient le même sort.