DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Koizumi joue le tout pour le tout pour faire passer ses réformes

Vous lisez:

Koizumi joue le tout pour le tout pour faire passer ses réformes

Taille du texte Aa Aa

Quelques minutes après le rejet par le Sénat de son projet de privatisation du secteur postal, le Premier ministre japonais a annoncé qu’il allait dissoudre le parlement pour convoquer de nouvelles élections législatives. Un scrutin, prévu pour septembre, au cours duquel il espère purger le Parti libéral démocrate des éléments hostiles à son projet de réforme.

Il a d’ailleurs annoncé durant une conférence de presse que seuls les élus prêts à soutenir son projet de privatisation recevraient l’investiture du parti. Junichiro Koizumi juge essentielle cette réforme pour remettre à flot les finances publiques et en finir avec les vieilles habitudes électoralistes de caciques, toujours prompts à dépenser plus et à l’origine d’une série de scandales financiers. Mais l’opération pourrait s’avérer risquée, son parti, profondément divisé sur la question, pourrait en effet perdre le scrutin au profit des centristes du parti démocrate. Le projet du Premier ministre vise à scinder la poste en quatre filiales, avant une privatisation de ses branches assurance-vie et épargne, prévue en 2017. Les Nippons sont très attachés au système actuel. 85% des foyers possèdent un compte-épargne, ce qui permet à la poste de disposer de plus de 3 milliards de dollars d’avoirs, un véritable magot qui fait de l’entreprise publique la plus importante institution financière de dépôt au monde.