DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Incendie de Berlin : l'acte xénophobe écarté

Vous lisez:

Incendie de Berlin : l'acte xénophobe écarté

Taille du texte Aa Aa

A Berlin, les autorités du Land ont écarté la thèse de l’acte xénophobe, après l’incendie dans un immeuble habité majoritairement par des étrangers, dans la nuit de lundi à mardi, contredisant du coup les premières déclarations de la police locale.

Le bilan est lourd : huit morts, dont cinq enfants. Quinze autres personnes ont été intoxiquées et sont dans un état grave. Quarante-trois personnes ont été soignées sur place pour des intoxications légères. Le nombre élevé de victimes s’explique en partie par les difficultés de communication entre les habitants, d’origine arabe et polonaise, et les secours. Les occupants n’auraient pas suivi la consigne de ne pas bouger, et auraient préféré fuir par la cage d’escalier. Or c’est de cette cage d’escalier, précisément dans des poussettes pour bébés que le feu serait parti, avant de gagner les escaliers étage par étage. Une version des faits contredite par les rescapés qui accusent les pompiers d‘être intervenu trop tard.