DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne : du rififi chez les conservateurs

Vous lisez:

Allemagne : du rififi chez les conservateurs

Taille du texte Aa Aa

Il n’y aura pas un autre mur de Berlin en Allemagne. Angela Merkel prend ses distances avec le chef du gouvernement régional de Bavière. A quelques semaines des législatives, Edmund Stoïber a vidé son sac, pas très propre. Dans sa ligne de mire : les électeurs de l’ex-RDA, jugés “frustrés et moins intelligents qu’en Bavière”.

Réaction d’Angela Merkel, elle-même issue de l’ex-RDA : “ Insulter les électeurs est la dernière chose dont nous avons besoin, a rétorqué hier soir la candidate conservatrice à la chancellerie. Tout ce qui contribue à diviser à nouveau l’Allemagne est contre-productif. Ce qui est important, c’est qu‘à l’Ouest comme à l’Est, nous sachions que nous réussirons ensemble”. Depuis quelques jours, les propos d’Edmund Stoïber défraient la chronique et plongent les conservateurs dans l’embarras. Les Unions chrétiennes formées par la CSU d’Edmund Stoïber et la CDU d’Angela Merkel, sont en tête dans les sondages, mais en perte de vitesse : 42 % des intentions de vote contre 49 en juin. Enfin, d’après 73% des Allemands, c’est certain, les paroles d’Edmund Stoïber ont contrarié les électeurs de l’Est du pays.