DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Retrait israélien de Gaza : l'opposition se durcit à Neve Dekalim

Vous lisez:

Retrait israélien de Gaza : l'opposition se durcit à Neve Dekalim

Taille du texte Aa Aa

Dans la principale implantation du Goush Katif, devenue la place forte des opposants au retrait, les heurts entre forces de sécurité et militants ont gagné en intensité. Après avoir fait sauter, tôt ce matin, la porte qui barraitl’accès à la colonie, les militaires tentent de venir à bout des quelque 200personnes massées à l’entrée du village. Il s’agit en majorité de jeunes militants extrémistes venus des colonies de Cisjordanie ou d’Israël pour défendre les implantations et tenter de s’opposer au passage de l’armée et des camions de déménagement.

Policiers et militaires israéliens se sont largement exercés ces dernières semaines à ce type d’intervention. Les moyens mobilisés sont à la hauteur des enjeux, tous les colons doivent avoir plié bagage avant ce soir minuit, 23h (heure centrale européenne). C’est plus un symbole qu’une victoire importante pour le gouvernement d’Ariel Sharon, mais une première colonie a déjà été entièrement vidée de ses occupants. Il s’agit de Dougit, située au nord de la bande de Gaza, une implantation qui ne comptait que 79 colons. Tous sont partis avant le délai limite imparti. Sur la route qui relie la bande de Gaza à l’axe Tel-Aviv/Jérusalem, c’est un flot impressionnant de camions de déménagement qui s‘écoule, emportant, sous bonne escorte policière, les affaires des colons loin de Gaza. La plupart de ces colons seront relogés dans d’autres implantations situées en Cisjordanie, un autre territoire palestinien en partie occupé et désormais en voie d’annexion.