DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Egypte entre en campagne en vue de la présidentielle du 7 septembre

Vous lisez:

L'Egypte entre en campagne en vue de la présidentielle du 7 septembre

Taille du texte Aa Aa

Le ton est donné, ce matin, un panneau géant a été dressé dans la capitale arborant un Hosni Moubarak s’appuyant sur ses amis du monde arabe et déjà certain d’obtenir un sixième mandat

Du jamais vu pour les 32 millions d‘électeurs conviés pour la première fois à désigner leur raïs. Soumis à la pression internationale Hosni Moubarak avait annoncé avant l‘été une réforme constitutionnelle permettant une élection pluraliste et au suffrage direct. Jusqu‘à présent les égyptiens ne pouvaient qu’approuver ou rejeter un candidat désigné par un parlement contrôlé à 90 pourcent par le parti du président. Des neuf candidats en lice contre Hosni Moubarak, le réformiste Ayman Nour, un avocat de 41 ans, est sans doute le rival le plus médiatique. Les deux hommes devraient présenter en même temps leur programme de campagne en fin de journée. Mais le jeu est inégal, sans grand leader et très atomisée, l’opposition a dénoncé un scrutin aux règles du jeu biaisées, avec des médias étatiques partisans et des obstacles multiples à la liberté d’expression. La campagne promet peu de suspense. Pour Hosni Moubarak, au pouvoir depuis un quart de siècle, elle ne semble déjà qu’une formalité.