DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Equateur : les exportations de pétrole suspendues à cause de manifestations

Vous lisez:

Equateur : les exportations de pétrole suspendues à cause de manifestations

Taille du texte Aa Aa

Le nouveau gouvernement équatorien, en place depuis seulement quelques mois, fait déjà face à une grave crise qui l’a contraint à suspendre les exportations de pétrole. De violentes manifestations ont éclaté dans deux provinces de l’est du pays, dans la partie amazonienne. L’armée a fait usage de gaz lacrymogènes, notamment dans la ville de Lago Agrio, et il y a eu une soixantaine de blessés. Des dirigeants locaux qui soutenaient les manifestants ont été arrêtés. La crise a entraîné la démission du ministre de la Défense, remplacé par un général à la retraite. Ce dernier, Oswaldo Jarrin, a indiqué que contrairement à son prédécesseur, “il appliquerait l‘état d’urgence décrété par le président, qui autorise entre autres l’usage de la force en cas de troubles à l’ordre public”.

Depuis lundi, des manifestants occupaient 200 puits de pétrole à environ 180 kms au nord-est de la capitale Quito, exigeant la révision des concessions accordées à des multinationales étrangères. L’armée équatorienne les a délogés et la compagnie pétrolière nationale peut désormais recommencer ses opérations de pompage mais les exportations restent suspendues.