DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Autoroutes françaises : une privatisation qui suscite la convoitise

Vous lisez:

Autoroutes françaises : une privatisation qui suscite la convoitise

Taille du texte Aa Aa

La privatisation des autoroutes françaises attise la convoitise de grands groupes européens. Les prétendants à la reprise des Autoroutes du Sud de la France, de la Société des Autoroutes du Nord et de l’Est de la France, et d’Autoroutes Paris-Rhin-Rhône ont remis lundi leur offre au Ministère de l’Economie.

L’Etat français devrait rester discret sur l’identité des candidats en lice et le montant des offres afin de garder le maîtrise d’une vente qui devrait lui rapporter très gros. Le processus doit s’achever à l’automne, Bercy espère en tirer plus de 12 milliards d’euros. Le groupe Bouygues n’a pas voulu participer à ses privatisations. Son retrait fin juillet a créé un appel d’air en faveur des groupes étrangers. Selon certaines sources l’italien Autostrade s’est associé à la Caisse des dépôts et à un consortium d’investisseurs pour la reprise du groupe Paris-Rhin-Rhône.Au moins quatre groupes espagnols devraient également figurer parmi les prétendants ainsi que deux groupes français, Vinci et Eiffage