DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Constitution irakienne reste en panne

Vous lisez:

La Constitution irakienne reste en panne

Taille du texte Aa Aa

Le report d’une semaine du dépôt du texte de la Constitution irakienne devant le Parlement n’aura pas suffi. Depuis la dernière date-butoir, les discussions entre représentants chiites, sunnites et kurdes n’ont donné aucun signe apparent de progrès. Les négociateurs eux-mêmes estiment que la Constitution ne sera pas rédigée avant lundi soir minuit, nouveau délai qui avait été accordé.Les sunnites, concentrés dans le centre de l’Irak, ont tout à perdre d’un Etat qui serait fédéral : il les priverait des ressources économiques, puisque les gisements pétroliers se trouvent surtout au nord et un peu au sud. Des sunnites d’un côté et des chiites de l’autre ont d’ailleurs manifesté contre un éventuel système fédéral vendredi dernier à Bagdad. Les kurdes, attachés en revanche au fédéralisme, se sont opposés pour leur part à un accord qui semblait se dessiner ce week-end entre sunnites et chiites. Il portait sur la place de l’islam dans la Constitution : l’islam aurait été qualifié de “source principale” du droit, mais les kurdes défendent la laïcité. Bref, un nouveau délai ne sera pas de trop pour sortir de l’impasse.