DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Proche-Orient: L'adieu des colons israéliens à la terre de Gaza

Vous lisez:

Proche-Orient: L'adieu des colons israéliens à la terre de Gaza

Taille du texte Aa Aa

Ils sont partis en chantant comme pour se donner du courage. Les 500 habitants de Netzarim, la dernière des 21 colonies israéliennes de la bande de Gaza ont plié bagages lundi après-midi. Moments difficiles et réconfort trouvé auprès des soldats israéliens. Même s’ils avaient promis de partir de leur plein gré, certains ont quand même tenté une dernière fois de convaincre les militaires, en vain. Dernier baroud d’honneur pour ces autres qui ont poursuivi la construction d’une maison qui sera bientôt rasée comme toutes les autres. Le retrait de Netzarim sonne la fin des colonies juives de la bande de Gaza, 38 ans d’occupation israélienne en territoire palestinien. Quand tout sera rasé, l’Autorité palestinienne reprendra le contrôle, pas avant le mois d’octobre.

Le plan de désengagement du Premier ministre Ariel Sharon prévoit également le démantèlement de 4 colonies en Cisjordanie. Les habitants de Ganim et Kadim ont déjà quitté leurs habitations. En revanche le retrait de Sanour et Homesh s’annonce plus difficile. 2000 militants juifs radicaux ont réussi à s’infiltrer et sont bien décidés à résister aux militaires déjà sur place. Plusieurs milliers d’opposants ont prévu de se rendre dans la soirée à Sanour et Homesh. L‘évacuation est prévue pour demain. La nuit va être longue.