DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Adoption d'un projet de Constitution en Irak

Vous lisez:

Adoption d'un projet de Constitution en Irak

Taille du texte Aa Aa

Le projet de Constitution irakienne, âprement discuté depuis quinze jours, a été présenté lundi soir in extremis au Parlement, à dix minutes seulement du délai prévu. Des points de divergences restent à régler, mais les deux blocs majoritaires chiites et kurdes sont parvenus à un accord, alors qu’une partie des sunnites est restée farouchement opposée à un Etat fédéral.

Le président du Parlement, le sunnite Hachem al-Hassani, a annoncé aux députés et en présence de tous les dirigeants irakiens, que “le projet avait été présenté comme promis au peuple irakien”. Il a indiqué néanmoins que “des points de divergences persistaient et seraient réglés dans les trois prochains jours”. C’est bien le fédéralisme qui est en question, avec en arrière-plan le problème de la répartition des richesses entre le nord kurde, le sud chiite – qui dispose d’une vraie manne pétrolière, et le centre sunnite attaché à un pouvoir central fort. Le projet semble être en bonne voie malgré une opposition minoritaire sunnite. Autre point en suspens, le partage du pouvoir entre le président, le Premier ministre et le chef du Parlement, fonctions assumées actuellement par un kurde, un chiite et un sunnite. Le référendum constitutionnel devrait avoir lieu le 15 octobre prochain.