DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Semaine noire pour les fabricants français de chaussures de luxe de Romans

Vous lisez:

Semaine noire pour les fabricants français de chaussures de luxe de Romans

Taille du texte Aa Aa

A Romans dans le sud-est de la France, la liquidation judiciaire de Stéphane Kélian Production, la filiale de fabrication de chaussures de la marque a surpris plus d’un salarié. Une lettre de licenciement a été adressé à chacun et les dirigeants de l’usine ne peuvent que constater les dégâts face aux 143 salariés désormais chômeurs. En catimini, au début 2005, la marque Stéphane Kelian a été vendue à un groupe d’investisseurs belges pour 3 millions d’euros et aujourd’hui la production de chaussures va être délocalisée. “On a été repris par le groupe Dumenil, affirme Eric Potel, le délégué FO de l’usine, ils veulent pas faire produire en France, eux ce qui les intéressent en fait c’est l’opération financière qu’il a faite en rachetant les magasins, en achetant la marque Kélian”.Autre fleuron de la chaussure de luxe : Charles Jourdan, toujours à Romans sur Isère dans la Drôme, a officiellement déposé mardi sa déclaration de cessation de paiement entraînant son dépôt de bilan. L’entreprise de 432 salariés a accumulé 9 millions d’euros de dettes selon la direction de Charles Jourdan. Une période va désormais être fixée au cours de laquelle les éventuels repreneurs pourront se manifester. Passés de 1500 personnes en 2000 à 780 en 2005, les effectifs des fabricants de chaussure de la région de Romans vont encore perdre les 143 salariés de Stéphane Kélian Production alors que les 432 emplois de Charles Jourdan sont menacés.