DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Constitution irakienne : dans l'attente de la réponse des sunnites

Vous lisez:

Constitution irakienne : dans l'attente de la réponse des sunnites

Taille du texte Aa Aa

L’Irak est suspendu à la réponse des sunnites pour mettre un point final à son projet de Constitution. Les négociateurs sunnites restent hostiles à une autonomie des régions chiites et à un article du texte qui bannit les activités politiques au nom du parti Baas, parti qui dominait le pays sous l’ancien régime de Saddam Hussein. De leur côté, les radicaux chiites menés par Moqtada Sadr protestent également contre le système fédéraliste prôné par la nouvelle Constitution, de peur de perdre leur propre pouvoir. Quoiqu’il en soit, les chiites et les kurdes qui dominent le Parlement indiquent que leurs propositions sont les dernières. Les députés irakiens doivent se réunir dimanche pour adopter la dernière mouture du texte avec ou sans accord des sunnites.

Les sunnites ont mis dans la balance la libération de détenus et justement, l’armée américaine a relâché depuis trois jours un millier de prisonniers d’Abou Ghraib. Ces détenus, affirment les militaires américains, ne sont pas coupables de crimes, d’attentats ou d’enlèvements et tous ont renoncé à la violence.