DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

UE-Chine : négociations sous pression sur le textile

Vous lisez:

UE-Chine : négociations sous pression sur le textile

Taille du texte Aa Aa

Les distributeurs de textile attendent avec impatience un accord entre l’Union européenne et la Chine. Voilà trois jours que des négociations ont été engagées à Pékin, jusqu’ici sans résultat.

Il s’agit de réviser l’accord commercial conclu le 10 juin dernier sur les importations de vêtements fabriqués en Chine. Cet accord avait mis en place des quotas pour dix types de textiles chinois afin de préserver le secteur en Europe. Mais moins de deux mois après, ce sont les détaillants qui sont pris au piège. Les quotas ayant déjà été dépassés pour sept des dix catégories concernées, des tonnes de vêtements sont bloqués dans les ports européens. Explications de Jean-Marc Genis, représentant des détaillants français :“Qu’allons nous faire avec ces produits ? Et laissez-moi ajouter que ces produits ont été payés, parce que pour importer depuis la Chine il faut d’abord payer et ensuite vous les recevez”. Les distributeurs ne pourront bientôt plus écouler les vêtements d‘été, la saison touchant à sa fin. Certains craignent la faillite. Pour les autres, les pertes risquent d‘être compensées par une hausse des prix. “Il n’y aura pas de différence pour les prix à court terme, juge un analyste. Mais à long terme, si la saison tourne au vinaigre alors cela va vraisemblablement avoir un impact et les détaillants devront trouver des solutions pour tirer leurs profits d’autre chose, et cette ‘autre chose’, ce sont les vêtements de la prochaine saison”. Les distributeurs demandent à Bruxelles d‘être moins rigide sur les quotas, ou alors de pouvoir écouler les marchandises qu’ils avaient commandées avant que les quotas ne soient imposés.