DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le parti populaire européen divisé sur la question turco-chypriote

Vous lisez:

Le parti populaire européen divisé sur la question turco-chypriote

Taille du texte Aa Aa

Le problème turco-chypriote a aussi été discuté lors des 25 ans de Solidarnosc, à Gdansk, en Pologne, où le parti populaire européen a organisé sa réunion de rentrée parlementaire. Une réunion houleuse puisque le parti populaire semble diviser sur la date d’ouverture des négociations d’adhésion d’Ankara prévues pour le 3 octobre, ainsi que sur le type de partenariat à mettre en place entre la Turquie et l’Union européenne. Hans Gert Pottering, le chef du groupe du parti populaire européen, se montre toutefois conciliateur: “Le but des négociations d’adhésion est double, dans le sens où elles peuvent aboutir soit à une adhésion totale, soit à une autre forme de partenariat, aussi les négociations doivent restées ouvertes jusqu‘à la fin.”

L’UMP français et la CDU allemande ont cependant déjà fait savoir qu’ils souhaitaient un partenariat stratégique entre l’Union européenne et la Turquie plutôt qu’une adhésion, et ce à cause du problème chypriote et des “Non” à la constitution européenne. Alain Lamassoure, deputé UMP au PP:“Le point commun à la victoire du non à ces deux référendums, c’est l’opposition de nos opinions publiques à l‘élargissement de l’Union au-delà du continent européen et en particulier à la Turquie. Nous devons évidement en tenir compte et nous devons aussi tenir compte de l‘élément nouveau que représente de la part du gouvernement turc, la volonté express de ne pas reconnaître la République de Chypre. Compte tenu de ces éléments, nous pensons que la décision prise en décembre dernier doit être revue, on ne peut pas ouvrir des négociations avec la Turquie, tant qu’ils ne reconnaissent pas Chypre”. Bref, les débats sont loin d‘être terminés et la situation est si tendue que le parlement européen a décidé de repousser le débat sur l’application de l’Union douanière par Ankara à la fin du mois. Une chose après l’autre…