DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les autorités américaines préparent leurs concitoyens au pire

Vous lisez:

Les autorités américaines préparent leurs concitoyens au pire

Taille du texte Aa Aa

Les eaux, montées subitement lors du passage du cyclone Katrina, servent encore de tombeaux aux victimes six jours après la catastrophe. Mais dès qu’elles se retireront, des milliers, voire des dizaines de milliers de cadavres pourraient être découverts. C’est ce à quoi s’attendent les responsables les plus pessimistes.

Un ballet incessant d’hélicoptères se poursuit au dessus des zones dévastées, en Louisiane, au Mississippi et en Alabama, pour évacuer les sinistrés ou leur apporter de l’eau potable et de la nourriture. A la Nouvelle-Orléans, c’est presque toute la population de la grande ville du sud de la Louisiane, qui doit être déplacée. Le pont aérien mis en place est capable d‘évacuer 10.000 habitants par jour. L’un de ces hélicoptères s’est écrasé dimanche soir dans la banlieue de La Nouvelle-Orléans mais sans faire de victime. La communauté noire, principale victime du cyclone, reste sous le choc. La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice s’est rendue spécialement dans son Etat d’origine, l’Alabama. “C‘était dur pour les personnes âgées et malades de quitter la Nouvelle-Orléans, a-t-elle déclaré, et nous devons réfléchir après coup sur ce qui s’est passé. Ce que nous devrions faire maintenant, c’est être solidaire en tant que nation toute entière, essayer de tenir bon jusqu‘à la fin de cette crise et aider les gens à reconstruire leurs vies”. Le président américain doit se rendre de nouveau ce lundi dans les zones les plus touchées. Il a ordonné que les drapeaux soient en berne sur les bâtiments publics jusqu’au 20 septembre.