DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Textile chinois : la hache de guerre à nouveau enterrée

Vous lisez:

Textile chinois : la hache de guerre à nouveau enterrée

Taille du texte Aa Aa

Réunis en sommet à Pékin, Européens et Chinois ont trouvé un accord pour résoudre au plus vite le problème des produits textiles chinois bloqués par dizaines de millions dans les ports européens. La poire sera coupée en deux. En clair, la moitié des 88 millions de pièces retenues par les douanes pourront être écoulées sur le territoire européen, même si elles excèdent les quotas 2005. L’autre moitié aura aussi la voie libre, mais elle sera décomptée des quotas de l’an prochain. Un compromis salutaire, a expliqué le premier ministre britannique Tony Blair, président en exercice de l’Union.

“A mesure que le commerce va croître, il y aura des désaccords, comme cela a déjà été le cas à quelques reprises avec le textile. L’important est de résoudre ces désaccords, et de continuer à faire croître le commerce entre la Chine et l’Europe.” Ce n’est en effet pas le premier accroc sur la question du textile. Les ennuis ont commencé en janvier, quand les quotas sur le textile ont disparu. Dès lors, les importations chinoises ont littéralement explosé. Pour y mettre un frein, les Européens ont réinstauré des quotas en juin sur une dizaine de catégories comme les pulls. Le hic, c’est que fin juillet, ces quotas étaient déjà atteints. D’où le blocage des produits chinois dans les ports européens. Pour que le nouveau compromis soit valable, il devra recevoir le feu vert de tous les Etats-membres.