DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Katrina : "Je fais de mon mieux", assure Bush

Vous lisez:

Katrina : "Je fais de mon mieux", assure Bush

Taille du texte Aa Aa

Le Président américain occupe le terrain pour tenter d’atténuer les critiques qui continuent de pleuvoir pour la lenteur de sa réaction après le passage du cyclone Katrina.

George W. Bush a effectué une deuxième visite dans les Etats du sud les plus dévastés, la Louisiane et le Mississippi. Il a assuré qu’il faisait du mieux qu’il pouvait pour venir en aide aux victimes. “C’est facile pour moi de dire que demain sera meilleur, a-t-il déclaré, car je n’ai pas vécu ce que vous avez vécu. Mais je le dis quand même, au bout du tunnel, il y aura la lumière”. Le Président a par ailleurs décrété l‘état d’urgence dans le Texas : une catastrophe humanitaire s’y prépare, en raison du flux de réfugiés. Par ailleurs, selon le maire de La Nouvelle-Orléans, qui est inondée à 80%, le nombre de 10.000 morts dans sa ville ne lui paraît pas “déraisonnable”. La localité rurale de Saint-Gabriel, près de Baton Rouge, a elle été épargnée par le cyclone mais elle va se transformer en cité macabre. Une morgue, capable de recevoir plus de 5.000 corps, est en train d’y être installée. Quant aux survivants, à présent, c’est le choléra qui les quête : de nombreux cadavres sont prisonniers d’une eau stagnante, à 30 degrés. La police et l’armée reprennent peu à peu le contrôle de La Nouvelle-Orléans, après plusieurs jours de chaos et de violence. Mais 400 policiers ont disparu dans la nature. Certains sont partis à la recherche de leurs proches mais d’autres, a avoué l’un de leurs responsables, “n’ont tout simplement pas pu supporter la catastrophe”. La sénatrice démocrate Hillary Clinton demande au président Bush la création d’une commission d’enquête sur la réaction des autorités à la suite du passage de Katrina.