DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Katrina : les derniers sinistrés de La Nouvelle-Orléans évacués de force

Vous lisez:

Katrina : les derniers sinistrés de La Nouvelle-Orléans évacués de force

Taille du texte Aa Aa

L’eau et le feu ! Les éléments se déchaînent contre La Nouvelle-Orléans. Comme un malheur n’arrive jamais seul, quatre incendies importants se sont déclarés dans la grande ville du sud de la Louisiane. Ils dévorent ce qui restait encore des maisons, et les pompiers sont pris au dépourvu, car les bornes à incendie ont disparu. Le maire, Ray Nagin, invite d’autant plus les habitants à quitter leurs maisons rapidement que les risques d‘épidémies augmentent. “Il y a des toxines dans l’eau, affirme-t-il. Et il y a aussi des fuites de gaz qui peuvent provoquer des explosions”.

Dans cette ville de La Nouvelle-Orléans, qui reste inondée à 60% un peu plus d’une semaine après le passage du cyclone Katrina, le pompage de l’eau est également très lent. Seules trois des 148 pompes de la ville fonctionnent, selon un responsable du génie militaire. Environ 32.000 sinistrés piégés dans leurs maisons ont été sauvés jusque-là par les équipes de secours. Ceux qui se terrent encore n’ont plus le choix désormais : ils sont évacués de force. Mais pour certains, ce sera leur dernière demeure. Plusieurs pays européens, dont la France, la Grande-Bretagne et l’Espagne, restent sans nouvelles de leurs ressortissants qui vivaient en Louisiane ou dans le Mississippi.