DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Nouvelle-Orléans : tous les rescapés doivent évacuer la ville

Vous lisez:

La Nouvelle-Orléans : tous les rescapés doivent évacuer la ville

Taille du texte Aa Aa

Le silence est oppressant à La Nouvelle-Orléans. Dix jours après le passage de Katrina, 10.000 habitants y seraient encore, les équipes de secours sillonnent les rues inondées, mais ceux qui se terrent encore dans leur maison devront s’y résoudre, les autorités ont décidé qu’ils doivent quitter la ville coûte que coûte, les risques pour la santé sont trop grands. Cette femme dit qu’elle va bien. Jusqu‘à présent on a toléré qu’elle reste. “Beaucoup de ces rescapés ne veulent pas partir assure ce secouriste. Ils veulent rester chez eux, ils disent qu’ils veulent rester jusqu‘à ce que l’eau se retire, alors on parle avec eux, on leur demande s’ils ont de l’eau, de la nourriture, s’ils ont besoin d’aide, la plupart disent que non.” A partir d’aujourd’hui, les secours pourront utiliser la force pour évacuer les plus récalcitrants.

La plus grande ville de Louisiane reste inondée à 60 percent, il faudra des semaines pour assécher la ville, le pompage de l’eau reste très lent : “On n’a pas arrêté depuis mardi dernier, explique cet employé du génie militaire, on progresse petit à petit, mais il y a encore un long chemin à faire”. Au bout du chemin, le pire est peut-être à venir, le reflux des eaux risque de libérer des milliers de corps.