DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Surexposition solaire : les eurodéputés refusent d'engager la responsabilité des employeurs

Vous lisez:

Surexposition solaire : les eurodéputés refusent d'engager la responsabilité des employeurs

Taille du texte Aa Aa

L’Europe ne s’en mêlera pas. C’est à chaque pays de réglementer ou non l’exposition de ses travailleurs au soleil. Voilà ce qu’a décidé le Parlement européen, en amendant le projet de directive soutenu par les Etats-membres. Une victoire pour ces quelques manifestants, et pour les patrons européens.

Car cette directive prévoyait que les employeurs évaluent les risques et prennent une série de mesures pour protéger la santé des personnes travaillant sous le soleil. Pour les conservateurs, libéraux et nationalistes, qui ont voté contre, cette réglementation aurait fait peser trop de responsabilités sur les épaules des entrepreneurs, surtout dans les petites structures. Toutefois, les mesures pour limiter les sources de radiations artificielles sont, elles, maintenues.

Les employeurs auront des obligations comme par exemple celle de réduire l’usage des lampes à rayons ultra-violets. Reste à savoir si sur la question de la surexposition solaire, un compromis est possible entre majorité parlementaire et ministres. Les serveurs, travailleurs du bâtiment et agriculteurs sont les plus exposés aux risques de cancer de la peau.