DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Nouvelle-Orléans : encore 10 000 personnes à évacuer

Vous lisez:

La Nouvelle-Orléans : encore 10 000 personnes à évacuer

Taille du texte Aa Aa

C’est la course contre la montre pour évacuer les Américains encore piégés par les inondations à La Nouvelle-Orléans tandis qu’une maladie bactérienne fait craindre de nouveaux décès. Une dizaine de jours après le passage de Katrina, les militaires et la police poursuivent assidûment leur recherche pour sauver 10 000 vies, d’après leurs estimations. Une maladie bactérienne a tué au moins cinq personnes qui ont été en contact avec les eaux souillées, soulignant l’urgence de ces opérations. Un expert médical de la Louisiane estime néanmoins peu probable qu’une épidémie frappe les sinistrés.

Tous ne sont pas volontaires pour partir et certains se cacheraient même. La police doit faire un choix.“Nous avons encore des milliers de personnes qui veulent être évacuées volontairement, a affirmé un responsable de la police. Si je décidais de mener plutôt des opérations d‘évacuations forcées, beaucoup de gens qui veulent partir volontairement mourraient”. Les chiffres liés à Katrina donnent le vertige, comme ces 25 000 sacs mortuaires qui ont été amenés à La Nouvelle-Orléans et qui reflètent la crainte d’un bilan extrêmement lourd. Autre chiffre : les 51,8 milliards de dollars supplémentaires que le président américain a demandé au Congrès hier. Plus de 90 gouvernements ont également offert de l’aide aux Etats-Unis. L‘élan de solidarité internationale est impressionnant. Même des pays du tiers-monde viennent au secours de la première puissance mondiale. Un paradoxe souligné par l’organisation humanitaire Oxfam : si les Etats-Unis n’arrivent pas à s’en sortir comment peut-on attendre que les pays pauvres fassent mieux, s’interroge-t-elle.