DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sud de la France : les pluies torrentielles ont laissé la place au soleil

Vous lisez:

Sud de la France : les pluies torrentielles ont laissé la place au soleil

Taille du texte Aa Aa

Les traces du déluge sautent aux yeux. Le département du Gard n’est plus menacé, et dès vendredi la situation était rétablie dans la ville de Nîmes. Les transports en commun circulaient à nouveau, le trafic a repris sur les autoroutes A54 et A9, coupées la veille. Nîmes, la nuit dernière, une longue nuit lors de laquelle 600 pompiers et 500 militaires ont été mobilisés.

Plus de 10 000 personnes ont été hébergées dans des lieux d’accueil, et c’est surtout au sud de Nimes, en petite Camargue, que les eaux ont fait le plus de ravages. A Aubord, le village a été littéralement noyé, mais les orages n’ont pas fait de victimes. Le maire de Nimes regrette que Météo France n’ait pas décrété l’alerte rouge, il doit demander à Nicolas Sarkozy le classement de sa ville en zone de catastrophe naturelle. Le ministre de l’intérieur était sur place vendredi après midi.