DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Japon : Koizumi peut imposer ses réformes

Vous lisez:

Japon : Koizumi peut imposer ses réformes

Taille du texte Aa Aa

C’est avant tout le triomphe de Junichiro Koizumi que soulignent les analystes, plus que celui de son Parti libéral-démocrate. Au lendemain des législatives au Japon, le Premier ministre passe pour le rénovateur de la politique nippone.

Junichiro Koizumi a désormais les mains libres, comme il l’a expliqué, pour privatiser la poste, projet qui a passé avant tous les autres sujets durant la campagne électorale, et pour accélérer d’autres réformes. Parti avec 212 sièges à la Chambre des représentants, le mouvement conservateur de Koizumi en a conquis 296 sur 480. C’est la première fois depuis quinze ans au Japon qu’un parti contrôle la majorité absolue à la chambre basse et peut donc gouverner sans alliances parlementaires. Ce scrutin atypique provoque un bouleversement du paysage politique et le principal parti d’opposition, le Parti démocrate du Japon, aura du mal à s’en remettre. Certains journaux d’opposition s’inquiètent déjà d’un culte de la personnalité naissant chez le Premier ministre Koizumi. Mais son triomphe a été très bien accueilli à la Bourse de Tokyo : l’indice Nikkei a terminé en hausse de 1,61%.