DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Norvégiens aux urnes pour des élections législatives très serrées

Vous lisez:

Les Norvégiens aux urnes pour des élections législatives très serrées

Taille du texte Aa Aa

L’opposition de gauche semble pouvoir l’emporter. Son leader, Jens Stoltenberg, un économiste de 46 ans, a voté dans une école d’Oslo et s’est allié aux verts : “Si nous gagnons, la Norvège retirera rapidement ses troupes postées en Irak.”

En face de Stoltenberg, le Premier ministre sortant, Kjell Magne Bondevik, membre du Parti Démocrate Chrétien qui a formé une coalition de centre-droit regroupant conservateurs et libéraux. Ce pasteur de 58 ans présente un bilan économique flatteur mais il sait aussi que le scrutin risque d‘être très serré. Autre candidat, la conservatrice Erna Solberg dont le parti est membre de la coalition gouvernementale depuis 2001 qui a voté à Bergen hier. Les bureaux de vote de certaines régions, très éloignées d’Oslo, et parfois au-delà du cercle polaire ont été ouverts 24 heures avant les autres. Une inconnue dans ce vote : le score du Parti du Progrès, à l’extrême-droite de l‘échiquier politique norvégien et qui pourrait devenir la deuxième formation du pays. Un parti qui jusqu‘à présent accordait sa confiance au Premier ministre mais qui, devant son refus d’intégrer des membres du Parti du Progrès au sein du gouvernement, lui a retiré son soutien.