DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Norvège : élections parlementaires très serrées

Vous lisez:

Norvège : élections parlementaires très serrées

Taille du texte Aa Aa

Comment gagner une élection dans un pays où tout va déjà bien ? C’est la question que se sont posés jusqu‘à aujourd’hui les deux adversaires en place pour les législatives en Norvège, pays classé en tête du palmarès mondial de développement humain par l’ONU. Les bureaux de vote sont ouverts depuis ce dimanche, 3,4 millions de Norvégiens sont appelés à s’y rendre pour renouveler leur parlement.

Le premier ministre sortant Kjell Bondevik a voté hier dans une petite localité au sud d’Oslo. Sa coalition minoritaire de centre-droit – démocrates-chrétiens, conservateurs et libéraux – est au coude-à-coude avec l’opposition de gauche conduite par le travailliste Jens Stoltenberg. Les résultats s’annoncent très serrés. Les caractéristiques de la Norvège feraient pâlir de jalousie beaucoup de grands états : Troisième pays exportateur de pétrole brut au monde, une inflation de 1%, à peine 4% de chômage, et une croissance de 4% en 2005. Dans ces conditions, le débat électoral s’est surtout cantonné à la meilleure façon de dépenser les richesses du pays. Le leader d’opposition Jens Stoltenberg prône ainsi un retour à l‘état-providence, avec plus d’aide aux personnes âgées, à l‘éducation et à l’emploi. Clôture du scrutin, ce soir à 20h00.