DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Irlande du Nord continue de s'embraser.

Vous lisez:

L'Irlande du Nord continue de s'embraser.

Taille du texte Aa Aa

Elle a connu sa troisième nuit consécutive d‘émeutes dans les fiefs populaires protestants, notamment le nord ouest de Belfast où une vingtaine de personnes a été arrêtées. Au moins dix policiers ont été blessés dans la nuit de lundi à mardi. Les militants loyalistes ne décolèrent après l’interdiction qui leur a été imposée à une marche de la confrérie protestante de l’Ordre d’Orange samedi : à savoir l’interdiction de traverser un quartier catholique.

Cette explosion de colère a eu des conséquences sur la communauté républicaine. Une église et un cimetière catholique ont été endommagés. Le chef de la police nord irlandaise a accusé les groupes armés loyalistes d’orchestrer la pire violence qu’ait connue le Royaume Uni ces dernières années. L’un des principaux groupes armés protestants a appelé ses militants à mettre un terme à la violence, selon un communiqué. Il s’agit de l’UDA, l’Association de défense de l’Ulster. “Nous ne pouvons plus laisser ce type de situations détruire notre propre communauté”, écrit l’UDA.