DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Turquie mise sous pression par Chypre et les Européens

Vous lisez:

La Turquie mise sous pression par Chypre et les Européens

Taille du texte Aa Aa

Intransigeante sur la question chypriote, la Turquie risque de voir retardées ses négociations d’adhésion avec l’Union européenne. Elles doivent débuter le 3 octobre, mais Chypre menace désormais de bloquer leur lancement. S’exprimant devant les députés européens, le commissaire en charge de l’Elargissement, Olli Rehn, a appelé Ankara à faire preuve de bonne volonté.

“Nous attendons de la Turquie qu’elle applique pleinement le protocole d’Union douanière d’une façon non-discriminatoire, ce qui veut dire permettre une liberté de mouvement totale pour les biens dans tous les Etats-membres, y compris Chypre.” Cet accord d’Union douanière est en effet au coeur de la polémique. Car si la Turquie a accepté de l‘étendre aux nouveaux Etats-membres, elle a émis des restrictions sur de Chypre. Les bateaux et les avions en provenance de la partie grecque de l‘île ne seraient pas autorisés à entrer sur le territoire turc. De quoi accentuer les réserves du chef de la diplomatie chypriote. “J’ai dit que nous demanderions des garanties crédibles de l’application avant de donner notre accord à la fois pour la déclaration et le cadre des négociations avec la Turquie.” La Turquie ayant jusqu’ici refusé de reconnaître la République de Chypre, les 25 pourraient l’exiger noir sur blanc. C’est ce que proposent Français et Britanniques. Dès lors, il n’y aurait pas d’adhésion possible sans cette reconnaissance explicite.