DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Norvège : la gauche de retour au pouvoir

Vous lisez:

Norvège : la gauche de retour au pouvoir

Taille du texte Aa Aa

En Norvège, la gauche fête dignement son retour à la tête du pays. Un pays qui a donc basculé de l’autre côté de l‘échiquier politique. Après le décompte de 96,2% des suffrages, l’opposition de gauche conduite par le travailliste Jens Stoltenberg a remporté une majorité absolue soit 88 sièges sur les 169 que compte le Parlement. Le parti travailliste de Jens Stoltenberg et ses deux alliés, la Gauche socialiste et le parti centriste, semblent de fait assurés de pouvoir former un gouvernement disposant d’une majorité parlementaire.

Cet économiste de 46 ans va donc retrouver le poste de Premier ministre qu’il avait brièvement occupé entre 2000 et 2001. Hostile aux réductions d’impôts accordées par la droite, la coalition “rouge-verte” a avancé un éventail de promesses : des dépenses accrues en matière d‘éducation, de santé et de soins pour les personnes âgées. La perdant, c’est l’actuel premier ministre démocrate-chrétien Kjell Magne Bondevik. Ce pasteur de 58 ans pouvait pourtant se targuer de présenter un bilan de santé économiques flatteur. Sa défaite est néanmoins toute relative puisque le gouvernement sortant et son allié informel, le parti du progrès, la droite populiste, ont obtenu 81 sièges.