DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A 60 ans, l'Onu peine à prendre un coup de jeune

Vous lisez:

A 60 ans, l'Onu peine à prendre un coup de jeune

Taille du texte Aa Aa

Les Nations unies fêtent leur 60ème anniversaire en réunissant plus de 150 chefs d’Etat et de gouvernements, une affluence historique à New-York pour un sommet qui veut l‘être tout autant. L’ambition est grande, réformer l’organisation et lutter contre la pauvreté et le terrorisme. Entre autres. Les dirigeants doivent adopter d’ici 3 jours un document rédigé in extremis ce mardi, un compromis moins ambitieux que le projet initial de Kofi Annan. Le secrétaire général des Nations unies a réagi à la tribune : “Soyons francs, nous n’avons pas achevé les réformes globales et fondamentales que nous avions proposé. Des différences marquantes, certaines légitimes, sont à l’origine de cela”.

Pour Kofi Annan, l’essentiel est de mener une action collective face aux défis de l‘époque, comme le terrorisme. Le terrorisme, qui a pris une grande place dans le discours de George Bush, qui en tant que président du pays hôte de ce sommet est intervenu lors de son ouverture. George Bush décidé également à faciliter le développement des pays pauvres : “les Etats Unis sont prêts à éliminer toutes les barrières douanières si d’autres pays font de même.” Un message envoyé notamment à l’Union européenne et lié à la polémique sur les subventions agricoles qui oppose Washington à Bruxelles et qui bloque depuis des mois les négociations à l’OMC.