DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hausse du pétrole : la panique des consommateurs britanniques

Vous lisez:

Hausse du pétrole : la panique des consommateurs britanniques

Taille du texte Aa Aa

Des pompes à essence vides, ou presque… En Grande-Bretagne, ce n’est pas la grogne des routiers mais la panique des consommateurs qui a semé la déroute dans les stations-services. Depuis lundi, les Britanniques se sont rués à la pompe pour faire le plein. Craignant de revivre le cauchemar des manifestations de 2000, qui avaient paralysé le pays pendant huit jours, ils ont acheté en deux jours ce qu’ils achètent d’habitude en une semaine. Attentes interminables. Difficile parfois de contrôler ses nerfs : “ Les gens sont très en colère, c’est à cause de la panique. Une autre raison, c’est que vous devez attendre, dix, quinze minutes.” dit cet homme. “Ils se sont en train de se battre là-bas, c’est moche quand même… dit cette femme. Moi, j’ai besoin de faire plein, j’ai plus rien.”

Une situation sans commune mesure avec les manifestations de routiers qui ont eu lieu aujourd’hui. Protestant contre la hausse du prix du pétrole, les transporteurs ont respecté leur engagement: jusqu‘à présent, ils s’en tiennent à des actions pacifiques, aucune raffinerie n’a été bloquée, alors que l’intransigeance de Gordon Brown pouvait faire craindre un durcissement du mouvement. Hier, devant le Trades Union Congres, le ministre des Finances n’a même pas abordé l‘éventualité de baisser les taxes pétrolières, alors qu’elles constituent les deux-tiers du prix du carburant en Grande-Bretagne.