DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La compagnie grecque Olympic Airlines mise au pied du mur par la Commission

Vous lisez:

La compagnie grecque Olympic Airlines mise au pied du mur par la Commission

Taille du texte Aa Aa

Déjà dans une situation financière très précaire, la compagnie aérienne devra rembourser au moins 150 millions d’euros d’aides publiques illégales. Bruxelles chiffre en réalité à près de 540 millions d’euros les aides indues ou les faveurs fiscales faites à Olympic Airlines et à la compagnie qui lui a précédé, Olympic Airways. Or le commissaire européen aux Transports, Jacques Barrot, n’entend plus tergiverser :

“Je dois vous dire que le travail n’est pas simple, n’est pas aisé, lorsque nous avons en effet à réexaminer toute une série d’aides directes et indirectes et que, en plus, l’Etat grec était soucieux de nous dire : “mais on va peut être rembourser les 160 millions, attendez un peu, nous allons privatiser”. Moi, j’ai un peu de patience, mais à un moment donné, j’ai de la rigueur.” De 1994 à 2000, la Commission aura autorisé diverses aides publiques pour soutenir les tentatives de restructurations d’Olympic. Mais la compagnie s’est irrémédiablement enfoncée dans le rouge. Et sa privatisation est plus que jamais compromise. Malgré l’opposition farouche des employés, le gouvernement conservateur espérait un rachat d’Olympic par le consortium gréco-américain York Capital/Olympic investors. Mais cette nouvelle ardoise risque fort de clouer au sol la compagnie et de faire fuir les repreneurs. Le gouvernement le regrette et dit chercher des solutions.