DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle-Orléans : la collecte des corps, le retour des habitants

Vous lisez:

Nouvelle-Orléans : la collecte des corps, le retour des habitants

Taille du texte Aa Aa

C’est la vision quotidienne des sauveteurs qui travaillent dans certains quartiers de La Nouvelle-Orléans. Attention ces images sont difficiles à supporter. Mais la réalité est là. Les premiers jours après le passage de l’ouragan, les pompiers ont indiqué l’emplacement des cadavres sur les façades des maisons: “one dead body in the back”. Aux militaires aujourd’hui de collecter les victimes et de les rapporter à la morgue pour que leurs familles puissent les enterrer dignement.

Le témoignage d’un des sauveteurs: “On ne voit que destruction et carnage, mais on trouve aussi des survivants, et quand on les sort de ce bourbier, on peut dire que c’est un bon jour.” Dans les zones asséchées de la Lousiane, une autre vision de cauchemar attend cette fois-ci les habitants. A Plaquemines Parish, la communauté comptait 27 000 personnes. Reviendront-elles? Elizabeth Ingraham habitait là depuis 20 ans, elle n’a plus rien: “Ma famille est avec moi, mes enfants sont sains et saufs, mon mari aussi, je ne peux pas demander plus. J’ai travaillé dur pour avoir tout ça mais ça peut se remplacer.” Autre quartier, autre dégâts…Cette maison n’a plus de toit. A l’intérieur, plus grand chose, mais elle sera de nouveau habitable. Sa propriétaire Pilar Boudreaux s’estime chanceuse: “J’essaie d’imaginer pourquoi c’est arrivé, mais je ne peux pas…C’est partout comme ça à La Nouvelle-orléans. Il y a des gens qui sont dans une situation pire que la mienne, au moins ici, on est au sec…” Les autorités prévoient la destruction de 160 000 maisons, et c’est un bilan provisoire. Pour ceux qui n’ont plus rien, des caravanes ont été installées dans la banlieue de La Nouvelle-Orléans.