DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Allemagne, chacun voit la victoire à sa porte

Vous lisez:

En Allemagne, chacun voit la victoire à sa porte

Taille du texte Aa Aa

Les élections législatives ont départagé de justesse les deux grands rivaux Schröder et Merkel, avec la CDU d’Angela Merkel en avance de trois sièges sur le SPD de Gerhard Schröder. Et si chacun prétend à présent devenir chancelier, pour l’actuel chef du gouvernement, l’issue du vote constitue un scénario qui était inenvisageable il y a à peine quelques semaines.

“Ce succès n’aurait pas été possible sans vous, il n’aurait pas été possible sans l’ensemble du parti qui s’est battu pour ne pas rester sur la défensive et qui a cru en lui.” Angela Merkel, en tête des suffrages, mais privée elle aussi de majorité absolue, est loin d’avoir obtenu les scores mirifiques que lui prédisaient les sondages avant l‘élection. Pourtant dès la fin de la soirée électorale dimanche, elle revendiquait le droit de former un gouvernement. Pour la CDU-CSU, seul importe en effet le nombre de sièges au Bundestag. “Nous sommes le parti le plus fort et avons un mandat clair pour former un gouvernement. Il faut maintenant penser au pays, la campagne est terminée et c’est cela le message du jour.” Sans majorité claire au Parlement, l’Allemagne se retrouve dans une situation de paralysie politique. Seules des coalitions politiques peuvent donc aujourd’hui diriger le pays et mettre en place les réformes que l’Allemagne attend. Les trois autres forces politiques du Bundestag, la Gauche, les Verts et les Libéraux vont à n’en pas douter pimenter les tractations. Et avant que ne commence la course à la recette politique miracle, il faut de toutes façons attendre une élection législative qui a été reportée.. La circonscription de Dresde votera le 2 octobre, jusqu‘à trois sièges y sont en jeu mais ce vote ne devrait pas modifier le statu quo actuel.