DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

OPEP : vers le statut quo

Vous lisez:

OPEP : vers le statut quo

Taille du texte Aa Aa

Les pays exportateurs de pétrole n’envisagent pas de relever leurs quotas de production. Les pays consommateurs espéraient que la réunion de Vienne débouche sur une hausse d’un demi million de barils par jour afin de faire baisser les cours de l’or noir. L’OPEP se dit simplement prêt à injecter deux millions de barils supplémentaires sur le marché si besoin.

“Nous faisons tout notre possible pour trouver une solution positive afin de stabiliser et rassurer les marchés quant à la continuité de l’approvisionnement et notre volonté de faire baisser les prix qui commencent à peser négativement sur la croissance mondiale, bien que dans de faibles proportions, et nuisent aux projets des pays en voie de développement”, a réagi le président de l’OPEP. Le cartel produit déjà bien au dessus de son plafond officiel fixé à 28 millions de barils par jour. Aussi, l’OPEP tient compte du fait que la croissance de la demande connaît un ralentissement. Invité à Vienne, le commissaire européen à l’Energie Andris Piebalgs s’est inquiété du niveau élevé des prix du pétrole. Cela “pèse sur l‘économie européenne, et constitue un frein pour la croissance des plus grand Etats membres”, a-t-il déclaré. L’OPEP dit comprendre cette inquiétude mais souligne qu’au-delà du niveau de production, le manque de capacité de raffinage contribue largement au niveau actuel des cours du pétrole.