DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée britannique en difficulté dans le sud de l'Irak

Vous lisez:

L'armée britannique en difficulté dans le sud de l'Irak

Taille du texte Aa Aa

Des émeutes ont éclaté lundi soir à Bassorah après l’arrestation de deux soldats britanniques. Venus libérer ces ressortissants, deux chars britanniques prennent position devant le commissariat central de la ville. La population les prend à partie. Les équipages doivent fuir. Dans la soirée, six autres chars reviennent et libèrent les deux hommes.

Les prisonniers, des soldats en civil, effectuaient une mission de renseignement secrète. Pour une raison encore indéterminée, ils ont ouvert le feu sur la police de la ville. Deux civils irakiens ont été tués dans les échanges de tir. Selon un membre du ministère irakien de la Défense, l’armée britannique a démoli l’entrée principale du commissariat pour libérer ses hommes. 150 autres prisonniers en auraient profité pour s‘évader. Une version que Londres refuse de confirmer ou d’infirmer. Bassorah, quartier général des forces britanniques en Irak, est sous tension depuis plusieurs jours. Dimanche déjà des radicaux chiites de l’Armée du Medhi avaient bloqué plusieurs rues, réclamant la libération de l’un de leur chef, arrêté plus tôt.